1. Accueil
  2. /
  3. Cardano
  4. /
  5. La mise à jour Vasil est retardée : état de...

La mise à jour Vasil est retardée : état de la situation

Nous étions très près du but mais nous avions encore quelques efforts à effectuer pour y arriver. Voici quelques informations sur ce qu’IOHK doit réaliser pour la prochaine étape de Goguen.

Vendredi dernier, l’équipe principale d’Input Output Global (IOG) qui travaille sur la mise à niveau de Vasil a tenu sa rencontre hebdomadaire avant le weekend. Lundi dernier était la date ultime pour mettre à jour le testnet Cardano avant la prochaine époque cependant l’équipe a convenu de réévaluer le statut en tenant compte du travail effectué par les ingénieurs pendant le week-end.

L’équipe d’ingénieurs d’IOG était extrêmement proche de l’objectif, avec seulement sept anomalies encore en suspens pour compléter le travail avant le hard fork. Aucune anomalie n’était actuellement classée comme “grave”, mais après réflexion, il a été décidé de ne pas envoyer la proposition de mise à jour du hard fork au testnet afin de laisser plus de temps pour les tests.

À ce jour, l’équipe d’IOHK a réussi à exécuter la majorité (environ 95 %) des contrats intelligents de test Plutus V2. Cependant, il restait encore quelques éléments à exécuter pour confirmer que tout fonctionne comme prévu. Il a été déterminé qu’il faudrait encore quelques jours supplémentaires pour finaliser le tout. Cela a donc eu un effet sur la date cible précédemment communiquée du 29 juin pour un hard fork en production.

Depuis le début du mois de juin, IOHK a livré avec succès une première version du nouveau nœud (qui inclut le pipelining de diffusion et les nouveaux CIP Plutus v2) en tant que réseau semi-public de test pour développeurs Vasil (Devnet). Il y a maintenant plus de 30 développeurs de 27 projets qui testent leurs DApps et aident IOHK à identifier les problèmes, ainsi que 16 opérateurs de stakepool (SPO). L’équipe d’IOHK travaille également en étroite collaboration avec certains des principaux fournisseurs d’outils/API, notamment Blockfrost, EMURGO et dcSpark. Mlabs et Dquadrant ont fourni un soutien important tout au long du processus. Cette étape de test pour les développeurs place le projet dans une bonne position en ce qui concerne la compatibilité et la fonctionnalité du code Plutus. Ce travail se poursuivra sur ce testnet de développement au cours des prochaines semaines.

Le travail de la mise à jour Vasil a été la charge de développement et d’intégration la plus complexe à ce jour, sous plusieurs angles. Il s’agit d’un processus difficile qui exige non seulement un travail important de la part des équipes centrales, mais aussi une coordination étroite au sein de l’écosystème.

La décision finale de mettre à jour le Testnet sera prise – en consultation avec les SPOs et les équipes de développement des DApps – en fonction de trois critères clés :

  1. Aucun problème critique en suspens sur le nœud (y compris blockchain, CLI, consensus, etc.) ou sur notre fonction d’audit interne.
  2. Le benchmarking et l’analyse des performance sont acceptables.
  3. La communauté (y compris les exchanges et les projets DApp) a été correctement informée et a eu suffisamment de temps pour se préparer à HFC (Hard Fork Combinator).

Le projet continue de bien se conformer à ces critères. Une fois que toutes les cases seront cochées avec confiance, IOHK ira de l’avant et procèdera à la mise à jour du testnet. Ceci marquera le compte à rebours final jusqu’au hard fork du mainnet. L’équipe d’intégration de la Fondation Cardano dirige ce processus et vise généralement à donner aux exchanges 4 semaines pour terminer leurs propres intégrations/mises à jour. Le principe de pareto tend à atteindre l’objectif est de 80 % de conformité des exchange (en termes de liquidité) avant le hard fork du réseau principal, ce qui minimise les inconvénients pour les utilisateurs tout en reconnaissant que les différents exchanges peuvent travailler selon des calendriers différents.

Aujourd’hui, IOG et la Fondation Cardano ont convenu d’une nouvelle date cible pour le hard fork du testnet, à savoir fin juin. Une fois le hard fork terminé, quatre semaines seront données aux exchanges et aux SPO pour effectuer leurs travaux d’intégration et de test nécessaire. Cela est tout à fait raisonnable et ne doit pas être précipité. L’hypothèse de travail est donc maintenant que le hard fork du réseau principal de Cardano aura lieu au cours de la dernière semaine de juillet.

La presse risque de sortir leurs pancartes « Cardano ne livre jamais ». Cependant, faire preuve de prudence permet d’assurer un déploiement sécuritaire.

Comme la plupart des membres de la communauté le reconnaissent, aucun délai ne peut être absolu dans le développement de logiciels. La qualité et la sécurité doivent rester primordiales. S’il faut plus de temps pour mettre au point le code de base et s’assurer que tous les acteurs de l’écosystème (SPO, projets DApp, exchanges, etc.) soient à l’aise, qu’il en soit ainsi. Donner plus de temps au processus est la seule chose responsable à faire.

Les équipes d’IOG et de la Fondation Cardano continueront à travailler en étroite collaboration avec la communauté de développeurs et les exchanges au fur et à mesure que nous nous rapprochons du hardfork de Vasil sur le mainnet. Et je continuerais à vous fournir des mises à jour.

Laisser un commentaire